Appuyer sur entrer pour lancer la recherche

29.03.2021

Climenvi restitue ses résultats et fait témoigner les vignerons


Itinéraires viticoles

Protection du vignoble

Climatologie

Climenvi restitue ses résultats et fait témoigner les vignerons

Le projet CLIMENVI, lancé en 2018, arrive à son terme. La valorisation des résultats obtenus a commencé par une série de webinaires de restitution appuyés de témoignages de vignerons. Les premiers livrables seront disponibles avant l’été.

Le projet Climenvi a pour objectif l’appropriation de la connaissance acquise sur les différents impacts du changement climatique par la filière viticole en région Centre-Val de Loire pour élaborer une stratégie régionale d’adaptation de la viticulture au changement climatique et développer des outils de formation et de conseil pour accompagner les agriculteurs. Le projet piloté par la Chambre d’agriculture Centre-Val de Loire s’est appuyé sur 3 sites pilotes, représentatifs du point de vue des caractéristiques technico-économiques et située dans une zone d’appellation (Chinon, Touraine et Sancerre). La restitution des résultats a été ponctuée de témoignages qui ont illustré par exemple, les constats des impacts du changement climatique. Ainsi, si les épisodes climatiques sont plus violents dans leur amplitude, ils le sont aussi par leur fréquence. Le cycle végétatif étant plus court, le travail jusqu’alors réalisé en 3 mois doit être effectué en 2 mois nécessitant une réorganisation du travail. Si l’état sanitaire des vendanges ne pose plus que rarement de problème et que les raisins atteignent plus facilement de belles maturités, des inquiétudes naissent en lien avec des  profils aromatiques plus discrets, des degrés en alcool élevé et des pH bas, modifiant l’équilibre des vins. Certes certains vins peuvent aujourd’hui tirer profit de cette évolution comme les rouges, mais demain ?

Des leviers déjà activés

S’il ne se dégage pas des témoignages, un sentiment d’urgence du fait de la faculté à s’adapter, il n’en reste pas moins qu’il y a un véritable challenge dans la rapide nécessité de cette adaptation. Des leviers d’adaptation ont déjà été mis en place dans le vignoble comme l’organisation des chantiers de vendanges nocturnes pour préserver la fraîcheur des raisins, les équipements de lutte contre le gel, des rognages plus larges pour éviter les brûlure voire des plantation avec des orientations de rangs différents, la gestion de couverts végétaux pour limiter le stress hydrique et le recours à du matériel végétal plus adapté comme des porte-greffes à racines plongeantes, etc….  Un certain nombre de freins ont cependant étaient identifiés au cours de ces témoignages. Notamment la possibilité de faire évoluer les cahiers des charge, l’anticipation des aléas climatiques via une meilleure qualité des prévisions météo, l’acceptabilité des consommateurs, le besoin d’accompagnement et pour certains la capacité d’investissement des entreprises. Dans tous les cas, il est souligné que l’adaptation au changement climatique ne peut pas s’envisager aujourd’hui sans une démarche d’atténuation de ce changement.

Un OAD, pour analyser l’impact sur votre entreprise

L’objectif de Climenvi était aussi de proposer des outils, des supports à la formation. Ainsi une application, développée par l’équipe de Nicolas Ragot de l’Université de Tours,  permettra d’ici l’été, d’accéder à l’ensemble du contenu du projet et de cibler des données par rapport à ses besoins. On y trouvera les indicateurs agro-climatiques et climatiques spécifiques à sa localisation et leur évolution selon les trois scénarii d’évolution du climat. Cet outil résumera aussi les impacts et les solutions. Il est destiné aux vignerons, aux formateurs et aux conseillers.

En savoir plus sur les résultats

Inscrivez-vous à notre newsletter